Lauréate du World Pitch Contest, comment TwicPics repousse les limites des MarTech ?

par 3DS OUTSCALE

Alors que la part du trafic internet sur mobile atteint 60 %, la vitesse de chargement des pages s’impose comme la priorité UX n°1 des marques. Dans ce contexte, TwicPics, avec sa solution 100 % automatisée d’optimisation des images et des vidéos, permet de lever les freins liés aux performances web. Comment améliorer ces dernières et répondre aux problématiques rencontrées par les entreprises ? Nous avons interrogé Florent Bourgeois, CEO et l’un des fondateurs sur la partie technique de la solution.

 

Dans le retail, 0,1 seconde de temps de chargement en moins permet de susciter + 8,4% de conversions. À l’inverse, un site trop lent pousse 40 % des internautes à quitter une page au-delà de deux secondes de temps de chargement. C’est pourquoi booster ses performances web n’est désormais plus une option. Parmi les leviers à actionner en priorité : optimiser le poids des images et des vidéos en ligne. Et ce, sans dégrader la qualité des contenus.

« Aujourd’hui, les sites web doivent être aussi réactifs sur mobile avec des conditions de réseau dégradées que sur un écran 4K à la maison. Faire du marketing sans qualité visuelle est impossible, les internautes sont devenu·e·s beaucoup plus affûté·e·s concernant la perception de la qualité des médias. En cas d’altération, les marques perdent alors de l’engagement des internautes. Or cette uniformité de la qualité est très complexe à mettre en œuvre du fait de la grande diversité des écrans disponibles sur le marché », explique Florent Bourgeois, CEO de TwicPics. Pourtant, cette MarTech française a trouvé la solution : adapter le média au contexte de chaque utilisateur·rice !

 

Les 3 clés de la performance web : qualité, rapidité et responsabilité

Rétina ou non rétina ? La question mérite d’être posée tant la résolution de l’écran peut affecter la qualité des images et par extension la perception visuelle qui en résulte. Toutefois, il est compliqué pour les marques d’adresser tous les écrans utilisés par leurs clients. En générant des variantes statiques de la même image, il est fastidieux de proposer un affichage optimal sur tous les devices et donc pour tou·te·s les utilisateur·rice·s.

C’est là que TwicPics intervient en délivrant le meilleur compromis possible entre la qualité perçue et les performances du site internet. Sa solution responsive permet d’adapter automatiquement les images et les vidéos au contexte de l’utilisateur·rice. Comment ? En détectant sa connexion réseau, le device utilisé et la qualité de son écran. À la clé : la capacité à offrir la meilleure expérience possible à l’ensemble des utilisateur·rice·s. Plus besoin de choisir entre la qualité des images et la performance ! Et ce, grâce à une solution automatisée qui sera intégrée directement par le développeur front-end.

« Notre solution optimise automatiquement la qualité des images et vidéos pour ne délivrer que le nombre de pixels nécessaires pour chaque internaute. Sur un écran Retina, dit DPR 2 (Device Pixel Ratio 2), TwicPics délivre 4 fois plus de pixels que sur un écran dit DPR 1 pour une meilleure qualité visuelle des assets. En revanche, si un internaute se connecte avec une connexion réseau dégradée, alors TwicPics compresse davantage le média pour adresser les enjeux de performance dans ce contexte. Voilà comment nous proposons, quel que soit l’appareil et la connexion de l’internaute, le meilleur ratio qualité / web performance », précise Florent Bourgeois.

Un temps de chargement record qui favorise également des émissions carbone au plus bas. En effet, moins les fichiers transmis sont lourds, moins l’empreinte carbone associée est élevée. Résultat, en adaptant le média au contexte de l’utilisateur·rice, TwicPics permet de diviser la bande passante du site web concerné d’un facteur 2 à 10, une équivalence CO2 qui peut se chiffrer en tonnes. Un vrai plus en termes d’écoresponsabilité et pour la politique RSE de l’entreprise.

 

Interopérabilité et souveraineté

Qui dit web performance, dit nécessairement environnement technologique ultra performant. En ce sens, le Cloud s’impose aujourd’hui comme le moteur du développement des MarTech. Non seulement son élasticité et sa flexibilité permettent de stocker et de sauvegarder un nombre important de fichiers volumineux, comme les images HD et les vidéos, mais le Cloud permet également d’accompagner et d’accélérer la croissance des entreprises à l’international. Une expertise dont va pouvoir bénéficier TwicPics, lauréat du World Pitch Contest 2022 organisé par B2B Rocks, en rejoignant l’accélérateur de startups OUTSCALE for Entrepreneurs.

« Le socle de notre service repose complètement sur les acteurs du Cloud et intègre une forte problématique de souveraineté. Nos clients, du retail notamment, ne demandent qu’à pouvoir utiliser un Cloud qui ne dépend pas des GAFAM. Or les Clouds providers français et européens ne sont pas si nombreux. Aux startups et aux opérateurs alors de multiplier les partenariats et de travailler main dans la main avec les acteurs de l’écosystème local pour pallier ce retard de l’Europe et répondre aux différentes exigences réglementaires européennes. »

Une approche win-win entre les attentes clients et la technologie qui agit tel un booster d’innovation, mais qui implique d’être compatible avec un maximum d’opérateurs Cloud sur le marché. Avec la souveraineté, l’interopérabilité se place donc au cœur des enjeux de développement des MarTech. Deux critères auxquels répond pleinement le Cloud certifié SecNumCloud et HDS, et conforme au RGDP de 3DS OUTSCALE.

 

Vers le web du futur

Autre atout du Cloud pour les MarTech : son agilité native qui répond parfaitement aux besoins d’innovation continue des startups et à l’évolution des tendances technologiques. Fini l’ère du tout-en-un. Désormais, place à un web composable établi sur la base d’une approche best-of-breed des composants. Demain, les entreprises iront chercher les meilleures technologies et services pour chacune des briques qui composent leur architecture web. Une évolution que les Martech doivent anticiper dès aujourd’hui.

« Le futur du web repose sur le “sur-mesure”. La quête du time-to-market a engendré une lutte concurrentielle permanente pour l’innovation. Les marques ont besoin d’agilité pour aller vite. Le fait de disposer d’un écosystème européen riche s’inscrit dans cette volonté de dépasser les limites », confirme Florent Bourgeois. Une approche à laquelle 3DS OUTSCALE participe pleinement.

Plus de publications

3DS OUTSCALE, a strategic partner and Cloud subsidiary of Dassault Systèmes, has been offering since 2010 to startups, software companies, strategic companies and public organizations, Cloud Computing services such as "Infrastructure as a Service" (IaaS) reliable, secure and customized, deployed on industrial infrastructures.

Articles similaires

3DS OUTSCALE utilise des cookies pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité de ses sites et ainsi que proposer la meilleure expérience possible aux utilisateurs. Vous pouvez autoriser ou rejeter le dépôt de cookies en cliquant respectivement sur « J’accepte » ou « Je refuse »

Vous pouvez changer d'avis à tout moment en cliquant sur l'icône de gestion des cookies en bas à gauche de chaque page de notre site internet.

Pour en savoir plus sur notre politique de confidentialité et modifier vos préférences à tout moment, cliquez sur "Paramètres de confidentialité" (ou "Mes préférences").

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.

Veuillez noter que les cookies essentiels sont indispensables au fonctionnement du site, et qu’ils ne peuvent pas être désactivés.

Pour utiliser ce site Web, nous utilisons les cookies suivant qui sont techniquement nécessaires.
  • wordpress_gdpr_cookies_declined
  • wordpress_gdpr_cookies_allowed
  • wordpress_gdpr_allowed_services