Qu'est-ce que l'IT bimodale ?

    Cloud - posté le 22-10-2015 par Hind Bouzidi

    IT-bimodaleL'approche proposée par le Cloud est simple : ouvrir le champ des possibles dans le domaine de l'IT, à moindre coût. L'évolutivité et la flexibilité du Cloud permettent aux entreprises de se concurrencer sans être freinées par les capacités de leur infrastructure interne.

    Tout cela semble formidable, mais en matière d'adoption du Cloud, la plupart des entreprises se retrouvent en conflit avec elles-mêmes. En effet, d'un côté, elles possèdent déjà des infrastructures permettant d'exécuter toutes les applications essentielles à leurs processus métier, et de l'autre, elles ont conscience de devoir adopter le Cloud pour rester compétitives (ce qui constitue déjà une première étape).

    L'IT bimodale, terme introduit par Gartner, permet de surmonter cet obstacle. Elle consiste à mettre en place deux types de systèmes simultanément : des systèmes de type 1, c'est-à-dire des systèmes IT traditionnels axés sur la stabilité, et des systèmes de type 2, plus flexibles et évolutifs, qui mettent l'accent sur l'innovation, l'expérimentation et les délais de mise sur le marché.

    Si l'IT bimodale et le Cloud hybride ont pour point commun la mise en place d'infrastructures traditionnelles et virtuelles, il est toutefois important de noter que ces solutions ne sont pas identiques. En effet, les Cloud hybrides regroupent des Cloud privés et des Cloud publics. Si elle implique généralement un Cloud public, l'IT bimodale ne nécessitera pas forcément un Cloud privé. De plus, bien que les composants existants du Cloud bimodal puissent être liés aux composants Cloud, l'accent est mis sur le maintien de deux systèmes distincts et non sur la création d'un système unique réunissant plusieurs composants.

    La question qui se pose ici est pourquoi ? Quel est l'intérêt d'avoir deux systèmes distincts ? Après tout, l'IT bimodale est compliquée et la gestion de systèmes ayant des infrastructures totalement différentes (bien qu'elles aient les mêmes finalités) a un coût, aussi bien financier qu'administratif.

    L'IT bimodale peut donc être une solution intermédiaire pour ceux qui considèrent l'adoption du Cloud comme inévitable. Comme Simon Wardley le souligne :

    « Le coût des ressources informatiques a fondu entre les années 80 et 2010. Pour autant, mon budget IT a-t-il diminué ? Non, j'ai simplement pu faire plus de choses. »

    Les entreprises ne réduiront pas leurs dépenses en matière d'infrastructures IT. Face à la concurrence, elles vont devoir trouver de nouvelles façons d'utiliser les infrastructures adaptées à leurs budgets IT. Comme le prix du Cloud va continuer à chuter, cette solution restera de loin la plus rentable. Le Cloud est donc, pour toute entreprise, un atout en termes de compétitivité. Celles qui ne l'adopteront pas et ignoreront le potentiel des systèmes de type 2 seront dépassées.

    Dans ce contexte, qu'en est-il de la dette technique ? Si les déploiements IT décidés il y a cinq ans étaient adaptés à la situation, l'environnement informatique a beaucoup évolué depuis, à tel point que le transfert d'infrastructures et d'applications dans le Cloud peut se révéler compliqué. C'est pourquoi nombre d'entreprises continuent de s'appuyer sur de petits réseaux internes de type 1 afin de pouvoir garder leurs systèmes existants, tout en déployant des solutions de type 2 pour rester compétitives.

    L'IT bimodale est loin d'être idéale et avec le temps, la plupart des entreprises trouveront certainement des alternatives Cloud à leurs anciens systèmes. Faute de mieux, elles devront pour l'instant faire avec.

    Image: Flickr/cdsessums

    À propos de l'auteur : Hind Bouzidi

    En tant que spécialiste de la communication, Hind fait preuve de pédagogie et de vulgarisation pour mettre à la portée de tous des sujets techniques dans le domaine des nouvelles technologies.

    https://fr.outscale.com

    Commentaires